Entretien avec Alexandre Genois, gagnant de l’an passé!

Alexandre Genois, gagnant du défi individuel de l’an passé.

 

Comment es-tu touché par la fibrose kystique ? (un proche, un ami, un parent, etc.)

En fait, il n’y a personne dans mon entourage immédiat qui est touché par la maladie. C’est par un concours de circonstances que j’en ai entendu parler et que j’ai décidé de m’impliquer à la fois sur le comité organisateur (2014-2015) et en y participant en tant que sportif.

 

 Tu es très sportif. Quel genre de sportif es-tu ?

Je suis étudiant au bac en droit, mais je fais beaucoup de sport, surtout du sport d’endurance. Les longues épreuves sur plusieurs heures me motivent beaucoup. Je fais actuellement de longues épreuves en vélo. Je vais faire la traversée du Canada en vélo mardi prochain de façon automne en sac à dos. Nous voulons battre un record de 5000km en 15 jours !

 

 Comment as-tu entendu parler du Défibrose MSA et qu’est-ce qui t’a poussé à relever le défi ?

C’est au Massif de Charlevoix, dans les débuts de l’événement que j’ai vu une affiche annonçant le Défibrose. Je commençais la course longue distance à ce moment et je me suis dit que ce serait une préparation intéressante pour moi. Alors j’ai foncé !

 

 Pourquoi le Défibrose Mont Sainte-Anne plutôt qu’un autre événement ?

Sur le fond, c’est la communauté qui différencie vraiment l’événement des autres. Le défi sportif va de soi dans tous les événements du genre, mais ici les gens sont très unis et très impliqués, ce qui créer une belle ambiance. Chaque année, on va recroiser les mêmes personnes à qui on parle et d’autres viennent s’ajouter, c’est très inclusif.

 

Qu’est-ce que tu désirais montrer aux autres en t’impliquant ou en participant au défi?

Je veux montrer que ça vaut la peine de s’impliquer et de participer. Il faut donner de son temps et c’est super valorisant de le faire.

 On dit souvent qu’on est toujours trop occupé, mais en réalité il y a toujours du temps pour ce genre d’événements. Quand je regarde les gens qui sont atteints de fibrose kystique faire le défi, ça m’impressionne à chaque fois, parce que c’est beaucoup plus difficile pour eux que pour moi qui suis pourtant habitué et en forme. Ça donne une bonne leçon de vie.

 

Inversement, qu’est-ce que tu es venu chercher en participant au Défibrose MSA?

Comme je le mentionnais, je l’ai fait à la base pour l’entraînement, car c’est un très beau défi physique. Mis à part ça, au fur et à mesure, j’ai pu rencontrer des gens sympathiques et inspirants, et de pouvoir discuter avec eux sur les parcours m’a fait du bien. Une vraie communauté s’est créée.

 

Quelqu’un te dit qu’il serait peut-être intéressé à participer ou à donner pour la cause. Que lui dites-vous ?

Je l’encourage à le faire, car c’est un événement super bien organisé, bien bâti et qui a fait ses preuves. Il a la chance de faire le défi, en plus de contribuer à une levée de fond, c’est un bel événement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

­­­­­­­­­­­

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *